Un stagiaire ayant des sympathies pour l'Etat islamique écarté de la police

21/04/15 à 08:53 - Mise à jour à 08:53

Source: Belga

La police fédérale a écarté un aspirant policier, après avoir découvert qu'il exprimait sur son profil Facebook des sympathies pour l'État islamique.

Un stagiaire ayant des sympathies pour l'Etat islamique écarté de la police

/ © Belga

L'élève, qui effectuait son stage au siège de la police judiciaire fédérale de Bruxelles, a eu accès à des données personnelles d'officiers occupant des fonctions sensibles, rapportent La Dernière Heure et Het Laatste Nieuws mardi.

Le stagiaire n'a cessé de poser des questions sur le personnel, l'équipement, l'armement, et a pris des photos dans le bâtiment. Il a également cherché à accéder aux bureaux de la commissaire générale Catherine De Bolle. Pour le responsable syndical (SNPS) Dirk Cockx, "le screening à la police est insuffisant".

La police fédérale souligne toutefois qu'il n'y a pas de preuve que le stagiaire ait subtilisé des données. Un officier de liaison a porté plainte au Comité P. Le parquet, également averti, n'a en revanche pas ordonné d'enquête complémentaire.

En savoir plus sur:

Nos partenaires