Un site internet pour centraliser les offres d'aide aux réfugiés

02/10/15 à 18:38 - Mise à jour à 18:38

Source: Belga

Une poignée de particuliers ont lancé une plate-forme internet visant à centraliser les offres de citoyens, d'entreprises et d'associations qui souhaitent venir en aide aux réfugiés présents en Belgique, a-t-on appris vendredi auprès de l'un des initiateurs de ce projet intitulé "WeCanHelp".

Un site internet pour centraliser les offres d'aide aux réfugiés

© http://wecanhelp.be/

"L'idée a germé parmi un groupe de quatre amis qui se sentent concernés par la problématique des réfugiés et qui se sont demandé ce qu'ils pourraient faire ensemble compte tenu de leurs compétences respectives. L'un d'entre nous est web designer, un autre travaille dans le public, et moi je suis infirmière", explique Bénédicte d'Huart.

L'initiative se veut citoyenne et "non commerciale". "Nous ne prenons pas position. Nous mettons juste en rapport les offres et les demandes", poursuit l'infirmière. Le site internet WeCanHelp.be, qui se présente comme "un élan citoyen face à la détresse humaine", propose sur sa page d'accueil un onglet "J'aide" et un autre "J'ai besoin d'aide".

Depuis son lancement mercredi, 17 offres d'aide ont été proposées via le site internet qui est toujours dans sa version "beta". "Il s'agit par exemple de propositions de parrainage pour faciliter l'intégration dans la vie quotidienne en Belgique, d'une proposition de concert au WTC (lieu de pré-accueil des demandeurs d'asile à Bruxelles, ndlr), de soins, de consultations auprès d'un pédiatre ou de conseils juridiques de la part d'une avocate", illustre Bénédicte d'Huart, qui précise qu'il n'y a pas de filtre ou de contrôle pour s'assurer que les demandes d'aide émanent bien de réfugiés. "La solidarité n'est pas quelque chose de sélectif", justifie-t-elle.

Les initiateurs de "WeCanHelp" qui se décline également en une page Facebook et un compte Twitter, espèrent que les marques de solidarité se poursuivront sur le long terme, au-delà de la période d'urgence qui caractérise depuis plusieurs semaines l'accueil des demandeurs d'asile.

En savoir plus sur:

Nos partenaires