Un saut d'index supplémentaire... pour les partis politiques

03/07/15 à 14:10 - Mise à jour à 14:10

Source: Le Vif

La N-VA avait évoqué l'idée un mois plus tôt. Elle vient de la concrétiser en déposant une proposition de loi qui supprime la prochaine indexation des dotations des partis.

Un saut d'index supplémentaire... pour les partis politiques

Hendrik Vuye. © Belga

Le chef de groupe parlementaire Hendrik Vuye et sa coreligionnaire Veerle Wouters savent pertinemment que le gouvernement précédent avait déjà gelé le financement des partis. Les députés fédéraux de la N-VA ne désirent pas remettre en cause cette politique. Mais ils rappellent, s'il le fallait encore, que l'équipe de Charles Michel a elle aussi procédé à un saut d'index pour les salaires.

"Il s'agit d'une donnée nouvelle qui ne peut rester sans effet sur l'indexation des donations aux partis politiques. Compte tenu des sacrifices demandés à tous les travailleurs, nous estimons que les partis doivent fournir un effort similaire. Il est dès lors logique que les partis politiques fassent l'objet d'un saut d'index supplémentaire, en plus des sauts d'index qui découlent de la législation actuelle", notent les auteurs de la proposition.

Surtout que, si l'exécutif Di Rupo avait décidé d'encore reporter l'indexation en cas de dépassement de l'indice pivot, le Bureau du Plan a récemment indiqué que ce dépassement ne devrait pas se produire en 2015 et 2016. La mesure n'était donc pas encore entrée en vigueur, souligne la N-VA.

Pour mémoire, les partis politiques perçoivent hors indexation un forfait de 125.000 euros, majoré de 50.000 euros pour chaque sénateur. Un montant auquel s'ajoutent encore 3,5 euros par vote en faveur d'un parti représenté par au moins un sénateur.

Certains observateurs (du CD&V ?) ne manqueront pas de souligner que la N-VA récolte chaque année un montant record de subsides, à hauteur de 12 millions d'euros. Et d'estimer qu'il est alors facile pour les nationalistes flamands de snober l'éventuelle indexation de leur butin électoral au nom de la solidarité avec les travailleurs.

Nos partenaires