Un réfugié nigérian tué dans une attaque raciste en Italie

08/07/16 à 01:52 - Mise à jour à 01:52

Source: Belga

(Belga) Un homme a été arrêté par la police italienne enquêtant sur le meurtre d'un migrant nigérian, une attaque qualifiée de raciste par le gouvernement italien, rapporte la BBC jeudi.

Une querelle a éclaté dans la ville de Fermo sur la côte est de l'Italie lorsque des propos racistes ont été proférés à l'encontre de la compagne d'Emmanuel Chidi Namdi (36). Ce dernier transporté à l'hopital n'a pas survécu à ses blessures. L'homme qui l'a attaqué, Amedeo Mancini (35) décrit comme un supporter "ultra" de football, a été arrêté jeudi suspecté d'homicide involontaire raciste. Son avocat affirme qu'il n'avait pas l'intention de tuer et qu'il s'agissait d'autodéfense. M. Chidi Namdi avait fui le Nigéria avec sa compagne après l'assassinat de leur famille en 2015 par le groupe islamiste extrémiste Boko Haram. Le couple avait alors entrepris la traversée périlleuse de la méditerranée durant laquelle leur bébé a perdu la vie. Arrivés à Fermo en novembre dernier, ils ont été assistés par une organisation chrétienne locale et s'y sont mariés religieusement en janvier, rapportent les médias italiens. Le Premier ministre italien, Matteo Renzi a salué sur Twitter la mémoire d'Emmanuel, dont le prénom a été à de multiples reprises mentionné sur le réseau social, et condamné la haine, le racisme et la violence. Le ministre de l'Intérieur, Angelino Alfano, a également signifié que le coeur de l'Italie n'était pas représenté par les responsables du meurtre, et que les graines du racisme devaient être stoppées avant qu'elles ne portent leur fruit. Il a également annoncé que la partenaire d'Emmanuel Chidi Namdi obtiendrait le statut de réfugié. (Belga)

Nos partenaires