Un rapport pointe les carences de la Belgique en matière de droits humains

24/03/15 à 18:45 - Mise à jour à 18:45

Source: Belga

La Belgique se situe à la dix-neuvième place européenne en matière de droits humains et d'environnement, selon une étude publiée mardi par la Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme (FIDH).

Un rapport pointe les carences de la Belgique en matière de droits humains

© EPA

Avec ce rapport, l'association veut inciter les opérateurs économiques et financiers à tenir compte des critères environnementaux et sociaux dans leur stratégie d'investissement.

L'étude se concentre sur les 28 États membres de l'Union européenne en prenant en compte 67 indicateurs de droits humains et 17 indicateurs environnementaux. Par ce guide, la FIDH a pour objectif d'encourager les investisseurs à se tourner vers des pays respectant les droits humains. "Les droits humains et l'environnement devraient être considérés comme une composante intégrale de l'avantage compétitif des États, et non comme une option facultative qui pourrait être mise de côté à leur convenance", explique Debbie Stothard, secrétaire générale de la FIDH.

Parmi ces critères d'évaluation figurent notamment l'égalité hommes/femmes, la corruption et la gouvernance, les droits des migrants et des réfugiés ainsi que la protection de l'environnement.

Le podium de ce classement est occupé par les pays scandinaves (Suède, Finlande, Danemark, dans l'ordre), suivis par la Slovénie et la France. La Belgique figure quant à elle à une pauvre dix-neuvième position, entre la République tchèque et l'Italie.

De manière générale, la Belgique s'en sort mieux quand la question porte sur les droits humains, où elle occupe la neuvième place du classement, que sur les critères environnementaux, où elle pointe à la vingt-septième et avant-dernière place.

Sur les thèmes plus spécifiques, la Belgique s'isole tristement dans le domaine des droits des migrants et des réfugiés, puisqu'elle pointe à la dernière place européenne avec une note de 1,67/10. Elle fait à peine mieux en ce qui concerne le système judiciaire et la gestion des prisons, avec un score de 1,79/10 et à nouveau une dernière position partagée cette fois avec la Bulgarie et la Slovaquie. La dernière marche du classement est à nouveau occupée par la Belgique dans le domaine de la gestion de l'environnement (3,38/10).

A l'opposé, la Belgique se distingue quant à sa cohésion sociale et ses droits économiques et sociaux avec une quatrième place (7,17/10) et dans le domaine des droits au travail (8/10), pointant en troisième position.

En savoir plus sur:

Nos partenaires