Un raid aérien touche un centre de santé en Syrie

10/02/18 à 12:54 - Mise à jour à 12:56

Source: Belga

(Belga) Six personnes sont décédées et dix-sept autres ont été blessées vendredi lorsqu'un centre de santé en Syrie a été touché par une frappe aérienne dans la ville de Mishimishan, dans la région d'Idlib, a annoncé samedi Médecins Sans Frontières. "La situation va de mal en pis", estime l'ONG. Cette dernière y soutenait des campagnes de vaccination mais ne disposait pas de personnel dans la bâtiment qui a été fortement endommagé. "Cette attaque violente ne peut être tolérée et c'est à nouveau un coup dur pour cette zone déjà instable", a indiqué Omar Ahmed Abenza, responsable MSF au nord-ouest de la Syrie.

Au deuxième semestre 2017, l'équipe a vacciné plus de 10.000 enfants. Ce service est désormais en ruines: la partie du centre dédiée aux activités de vaccination a été fortement endommagée et les réfrigérateurs contenant les stocks de vaccins ont été détruits, regrette MSF. Vendredi, l'équipe se trouvait justement dans un des villages alentours. "Leurs vies, ainsi que la vie des parents et des enfants qui auraient pu être en train de faire la queue au centre de santé, ont pu être sauvées par pure coïncidence", souligne l'ONG. "Le constat est aussi triste qu'indéniable: les zones civiles - et plus particulièrement les structures de santé - sont touchées dans le nord-ouest de la Syrie, et les frappes - en dépit de leur régularité au cours de ce conflit qui dure depuis sept ans - ont atteint un niveau d'intensité alarmant", déplore encore le chef de mission. (Belga)

Nos partenaires