Un quart des transports ferroviaires à risque pas si sûr que ça

18/08/15 à 16:32 - Mise à jour à 16:32

Source: Belga

Des manquements ont été observés l'an dernier lors d'un quart des contrôles de transports de matières dangereuses sur le chemin de fer, selon des chiffres obtenus auprès du ministre de la régulation du rail, Willy Borsus, par le député N-VA Wouter Raskin.

Un quart des transports ferroviaires à risque pas si sûr que ça

Un passage à niveau © Belga

Le Service de sécurité et d'interopérabilité des chemins de fer (SSIC) veille à garantir la sécurité du rail en Belgique. Une de ses missions est le suivi de la réglementation inhérente à la sécurité pour le transport de marchandises dangereuses. Le SSIC a réalisé 435 contrôle sur le terrain l'année dernière à l'occasion desquels 118 infractions ont été constatées. Le nombre important de manquements révèle une constante à la lecture des chiffres des années précédentes: 123 infractions sur 367 contrôles en 2013, 195 infractions sur 332 contrôles en 2011. Le SSIC n'ayant aucun pouvoir sanctionnateur, aucun procès-verbal n'a jamais été dressé et aucune amende n'a été exigée. "Il va falloir que cela change", a estimé le député. "Quand le SSIC constate une infraction, il faut pouvoir sévir", souligne-t-il. "Ces règles de sécurité ne sont pas là pour rien. Elles doivent être respectées sinon on court le risque d'un nouvel accident comme celui de Wetteren il y a deux ans".

En savoir plus sur:

Nos partenaires