Un projet-pilote de redistribution des invendus alimentaires testé à Liège

02/12/13 à 18:41 - Mise à jour à 18:41

Source: Le Vif

La Ville de Liège, des associations et des grandes surfaces lanceront à la mi-janvier un projet-pilote de redistribution des invendus alimentaires. Une campagne de sensibilisation contre le gaspillage est également en cours.

Un projet-pilote de redistribution des invendus alimentaires testé à Liège

© Belga

André Schroyen, échevin du développement durable (cdH), a annoncé lundi qu'un projet-pilote de collaboration entre magasins et associations débutera dès la mi-janvier à Liège. Le Carrefour de Belle-Ile et le Delhaize de l'îlot Sain Michel ont été choisis pour tester une redistribution plus accrue de leurs invendus alimentaires via la Banque alimentaire de la province de Liège (BAL), qui se chargera de répartir les denrées entre associations de terrain.

Liège va octroyer un subside de 40.000 euros à la BAL pour acheter du matériel, comme des réfrigérateurs supplémentaires ou un camion-frigo.

Après 2 ou 3 mois, André Schroyen et les différents partenaires impliqués évalueront l'expérience.

Cette solution "concertée" se veut une alternative à l'obligation, mise en place par exemple à Herstal, pour les magasins de redistribuer les invendus. "Car deux obstacles subsistent", note l'échevin. "Il s'agit d'abord d'un surcroît de travail pour les associations, qui auront besoin de plus de bénévoles. Ensuite, certaines règles de l'Afsca pourraient être assouplies. Par exemple, si un consommateur peut congeler un article en vente rapide, cela est interdit pour les associations."

Parallèlement, une campagne de sensibilisation au gaspillage alimentaire a été lancée. "Un Wallon jette à la poubelle entre 15 et 20 kilos de denrées par an", souligne André Schroyen. "Un gaspillage d'autant plus choquant en temps de crise, alors que 40.000 Liégeois vivent sous le seuil de pauvreté."

Nos partenaires