Un prédicateur belge décapité en Syrie

08/09/14 à 07:49 - Mise à jour à 07:49

Le prédicateur belge Iliass Azaouaj, dont la mort a récemment été annoncée en Syrie, aurait été décapité par des soldats de l'Etat islamique (EI).

Un prédicateur belge décapité en Syrie

Djihadistes dans une ville de Syrie. © Belga

L'homme était suspecté de collaborer avec les services de renseignements belge et marocain, rapportent plusieurs médias lundi. Iliass Azaouaj n'était pas inconnu des autorités. L'année dernière, il était apparu sur une photo aux côtés de l'ancienne ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet. Il se serait ensuite rendu en Syrie avec l'ambition de ramener les jeunes belges partis rejoindre les rangs des djihadistes.

Il semble toutefois qu'il se soit rallié à leur cause par la suite, bien qu'il n'y ait aucune certitude à ce sujet.

Selon le chercheur de l'Université d'Anvers et spécialiste du djihadisme Montasser AlDe'emeh, Iliass Azaouaj était accusé d'espionnage par l'Etat islamique qui le soupçonnait de collaborer avec la Sûreté de l'Etat en Belgique. Raison pour laquelle il a été condamné à la décapitation.

Selon les médias néerlandais, l'EI maintient encore 17 combattants occidentaux en détention, parmi lesquels figurent deux Belges.

En savoir plus sur:

Nos partenaires