Un plan de lutte contre la pauvreté des familles monoparentales

06/01/15 à 16:24 - Mise à jour à 16:24

Source: Belga

La Ligue des familles demande "la mise en place urgente d'un plan de lutte contre la pauvreté des familles monoparentales", a-t-elle fait savoir mardi dans un communiqué.

Un plan de lutte contre la pauvreté des familles monoparentales

© iStock

L'organisme dénonce les effets de la limitation à trois ans des allocations d'insertion, mesure qui prive des milliers de francophones du chômage. Parmi ceux-ci, beaucoup de femmes qui élèvent seules leurs enfants.

Selon la FGTB, 31.500 chômeurs francophones sont exclus du chômage depuis le 1er janvier. Si l'on ignore combien d'entre eux auront droit à l'aide des CPAS, on sait que les femmes et les familles, monoparentales en particulier, sont les plus touchées, rappelle la Ligue des familles. Un tiers des exclus seraient des chefs de famille, contre 10% d'isolés.

"Les familles monoparentales ont un risque trois fois supérieur de basculer dans la pauvreté par rapport aux familles composées d'un couple. Le non-paiement des pensions alimentaires après une séparation est une cause majeure de cette augmentation du risque de pauvreté", relève l'association. D'après des enquêtes effectuées par la Ligue des familles, une pension alimentaire sur deux est mal payée. Or, le budget de l'Etat pour 2015 ne sera pas suffisant pour assurer les avances offertes par le service fédéral de créances alimentaires, le SECAL, aux familles confrontées à un défaut de paiement, déplore-t-elle.

La Ligue des familles prie dès lors les autorités d'adopter des mesures urgentes "pour soutenir davantage les familles monoparentales, les plus fragiles, et de lutter activement contre la pauvreté infantile".

Nos partenaires