Un pistolet anti-drones pour les neutraliser en plein vol

07/02/18 à 18:12 - Mise à jour à 18:13

Source: Belga

(Belga) Les petits drones potentiellement armés représentent depuis plusieurs années une menace. Lors du dernier Forum économique mondial (WEF) de Davos, en janvier, un pistolet anti-drone a été utilisé par la police. Cette première mondiale, qui a été développée en Suisse, a été présentée mercredi aux médias helvétiques.

Ce nouveau système de protection contre les drones ressemble à un pistolet muni d'un silencieux très épais. Compact, il entre dans une mallette. Le pistolet lance un filet de deux mètres sur deux qui se tend en vol peu après le coup de feu. Il a une portée de 30 à 50 mètres. Le filet s'enroule autour des hélices du multicoptère qui s'écrase aussitôt. L'attrape-drone suisse est une première mondiale, confirment des experts. Si des armes projetant des filets existent déjà, celles-ci n'ont une portée que de quelques mètres ou alors ont la taille et l'apparence d'un lance-missile. L'appareil a été développé par la start-up Droptec, une filiale d'un sous-traitant automobile de Coire Polycontact, pour un coût d'un million de francs suisses (860.000 euros). Le projet a été initié par des collaborateurs de la police du canton des Grisons en vue de la sécurité du WEF. La police cantonale a d'ailleurs confirmé que ses agents étaient équipés d'attrape-drones lors du dernier forum de Davos. Une mallette contenant le pistolet et cinq filets coûte entre 4.000 et 5.000 euros. En Suisse, le pistolet anti-drone est considéré comme une arme. Des permis sont nécessaires pour son achat et son utilisation. (Belga)

Nos partenaires