Un Palestinien condamné à 18 ans de prison pour une attaque en 2015

21/11/16 à 14:21 - Mise à jour à 14:23

Source: Belga

(Belga) Un tribunal israélien a condamné lundi à 18 ans de prison un jeune Palestinien qui avait attaqué au couteau et blessé deux passants à Jérusalem en octobre 2015, a annoncé la justice israélienne.

Soubhi Abou Halifa, âgé de 19 ans au moment des faits et originaire du camp de réfugiés de Chouafat à Jérusalem-Est annexé, était jugé pour avoir poignardé et grièvement blessé un étudiant ultra-orthodoxe dans un quartier du nord de Jérusalem, puis blessé plus légèrement un passant qui avait tenté de s'interposer, selon une copie du jugement transmise par le ministère de la Justice. Il avait accepté en mai un accord entre l'accusation et la défense, en vertu duquel il plaidait coupable et serait condamné à 18 ans de prison alors qu'il encourait davantage. Un tribunal de Jérusalem a entériné l'accord lundi. Un autre jeune Palestinien devrait également être condamné à 18 ans selon la même procédure, a indiqué la justice israélienne. Abed Dawiat, 20 ans aujourd'hui, a lui aussi consenti à plaider coupable contre une condamnation à 18 ans d'emprisonnement. Il était accusé d'avoir jeté des pierres sur une voiture en septembre 2015 à Jérusalem-Est --partie palestinienne de la ville occupée et annexée par Israël-- provoquant la mort de son conducteur israélien, Alexander Levlovitz. La peine sera encore discutée lors d'audiences prévues en décembre. Une porte-parole du ministère de la Justice interrogée par l'AFP a souligné que, généralement, les tribunaux ne revenaient pas sur les peines convenues entre l'accusation et la défense. Ces deux attaques étaient intervenues au début d'une vague de violences de plusieurs mois. Elle a coûté la vie à 239 Palestiniens, 36 Israéliens, deux Américains, un Jordanien, un Erythréen et un Soudanais depuis le 1er octobre 2015, selon un décompte de l'AFP. Elle s'est notablement atténuée ces derniers mois. La plupart des Palestiniens tués sont des auteurs ou auteurs présumés d'attaques anti-israéliennes. Les attaques sont souvent menées à l'arme blanche par de jeunes gens isolés en Cisjordanie occupée, à Jérusalem ou en Israël même. Au début du mois, la justice israélienne avait condamné à plus de dix ans de prison trois Palestiniens mineurs reconnus coupables d'attaques au couteau. (Belga)

Nos partenaires