Un nouveau saut d'index pour combler le trou dans le budget?

29/09/16 à 16:00 - Mise à jour à 17:58

Source: Knack

Selon les quotidiens De Tijd et Het Laatste Nieuws, la N-VA a proposé un nouveau saut d'index pour combler le déficit budgétaire fédéral de 4,2 milliards d'euros. Les partis d'opposition sp.a et Groen ont d'ores et déjà descendu l'idée en flammes.

Un nouveau saut d'index pour combler le trou dans le budget?

Johan Van Overtveldt © BELGA

Cette fois, la mesure ne toucherait pas tout le monde, mais uniquement les retraites, les indemnités de chômage et les salaires des fonctionnaires. Suite à l'inflation élevée, ceux-ci devraient augmenter de 2% l'année prochaine. D'après les quotidiens, un saut d'index rapporterait 430 millions d'euros.

Critiques

La N-VA, le MR, le CD&V et l'Open VLD ont déjà fait passer un saut d'index au cours de cette législature. Du coup, les salaires n'ont pas suivi la hausse du coût de la vie. Cette mesure a déchaîné une tempête de protestations sociales, dont la manifestation nationale de ce jeudi. Reste à voir si le gouvernement passera à l'acte, d'autant que la pilule est difficile à avaler pour le CD&V.

Pour Groen, il n'en est pas question. "On dirait une provocation. Le jour où des milliers de personnes descendent dans la rue pour manifester en faveur d'une politique plus juste, la N-VA veut une nouvelle fois répercuter les efforts sur les employés et les familles. Il n'en est pas question. Ces gens ont fourni suffisamment d'efforts", s'indigne le chef de fraction à la Chambre Kristof Calvo. "L'index n'est pas un produit de luxe, c'est un mécanisme de protection. Il protège les gens contre les hausses de prix et garantit que le mois prochain leur revenu suffira encore à payer les factures. Et c'est plus que jamais nécessaire, avec toutes ces factures supplémentaires du gouvernement fédéral et flamand".

Meryame Kitir

Le sp.a exprime également son indignation. "Ces deux dernières années, le saut d'index et les hausses de facture ont déjà demandé beaucoup d'efforts d'austérité aux familles, aux personnes seules et aux indépendants. Et nous devons tous travailler jusqu'à 67 ans. Ce gouvernement récompenserait les efforts. Vous vous rappelez que chacun allait recevoir 100 euros?", s'offusque la chef de fraction Meryame Kitir. Elle espère que le CD&V protestera.

En revanche, elle estime que le gouvernement "devrait faire en sorte que tout le monde dans ce pays paie correctement ses impôts". "Que ce gouvernement commence par aller chercher l'argent dans les entreprises et les gens fortunés qui fuient les impôts plutôt que d'encore appauvrir les gens".

Le gouvernement ne réagit pas à des "rumeurs"...

Le Premier ministre Charles Michel s'est refusé à réagir à des "rumeurs", des "fuites", des "spéculations" après que la presse eut évoqué plusieurs hypothèses qui seraient sur la table du futur conclave budgétaire, dont une hausse du prix de médicaments, de nouvelles hausses de taxes sur la consommation ou un nouveau saut d'index. Le gouvernement ne peut répondre que sur les décisions qu'il prend, a rappelé M. Michel à la Chambre.

M. Michel a une nouvelle fois assuré de sa "grande ouverture aux partenaires sociaux" tout en réitérant sa volonté d'agir à travers des réformes qui doivent faire de la Belgique un "pays moderne" capable de rencontrer les défis de demain.

Le débat est monté d'un cran quand la majorité s'est une nouvelle fois félicitée des 76.000 emplois créés depuis octobre 2014, l'opposition y voyant une gifle pour les milliers de travailleurs privés d'emploi, à Caterpillar, Axa, ING.

(KVDA)

Nos partenaires