Un nouveau collectif des travailleurs du sexe voit le jour

11/12/15 à 10:41 - Mise à jour à 10:41

Source: Belga

(Belga) L'Union des Travailleu(r)ses du Sexe organisé(e)s pour l'Indépendance (Utsopi), vient de voir le jour en Belgique, a annoncé vendredi à Belga Sonia Verstappen, l'une des initiatrices, à la suite d'un article paru dans le quotidien La Dernière Heure. Le collectif, "qui n'est pas un syndicat", sera officiellement lancé lors d'une conférence de presse à Saint-Josse mardi prochain.

Un nouveau collectif des travailleurs du sexe voit le jour

Un nouveau collectif des travailleurs du sexe voit le jour © BELGA

Le collectif, qui regroupera des travailleurs du sexe, compte déjà une vingtaine de membres. "L'objectif est que la parole de ces travailleurs soit entendue. On remarque en effet que souvent, lors de débats sur la prostitution, les prostituées ne sont pas invitées. Nous voulons donc être un interlocuteur pour les médias et les politiques, une force face aux gens qui disent que les prostituées n'ont pas droit à la parole", précise Mme Verstappen. L'Utsopi profitera de sa conférence de presse de lancement pour interpeller le bourgmestre de Saint-Josse, Emir Kir, sur "la manière dont il gère la prostitution dans le quartier nord" à Bruxelles. L'Union veut aussi dénoncer l'attitude de la ministre des Droits des femmes en fédération Wallonie-Bruxelles, Isabelle Simonis, qui "considère la prostitution comme violence faite aux femmes et ne conçoit pas qu'elle soit exercée de manière libre et consentante. De plus, à Bruxelles, de nombreux hommes se prostituent". (Belga)

Nos partenaires