Un mois après sa disparition, le corps d'Alison a été retrouvé

18/02/11 à 07:42 - Mise à jour à 07:42

Source: Le Vif

Un mois après sa disparition, le corps d'Alison Decloux, âgée de 12 ans, a été retrouvé jeudi peu avant 18H30 dans les eaux de la Meuse, à Liège, a-t-on appris des services de secours.

Un mois après sa disparition, le corps d'Alison a été retrouvé

© Belga

Deux soeurs, avaient disparu le dimanche 16 janvier, alors qu'elles jouaient avec leur frère sur la rive de la Meuse, à Engis. Selon le garçonnet, qui avait donné l'alerte, Amélia a sauté à l'eau pour récupérer un ballon et son aînée s'est jetée à son tour dans le fleuve pour tenter de sauver sa petite soeur.

Les services de secours se sont rapidement déployés pour essayer de
retrouver les deux fillettes. Dès le lendemain, les pompiers, la Protection civile et la cellule disparition de la police fédérale ont mis en place de gros moyens, tant humains que techniques (bateau équipé d'un sonar, hélicoptère) pour se lancer à la recherche des deux disparues.

Le lundi 17 janvier, seul un casque de vélo porté par l'une des fillettes disparues a été retrouvé dans la Meuse à proximité du lieu de la disparition. Pour les services de secours, les chances de retrouver les fillettes vivantes étaient déjà quasi nulles. Les recherches se sont cependant poursuivies mais ont été interrompues le mardi 25 janvier, à la suite du décès d'un plongeur de la Protection civile de Crisnée qui participait aux opérations de recherche. Olivier Rouxhet (39 ans) explorait les eaux du pont-barrage de l'île Monsin près de Liège lorsqu'il a été surpris par le violent courant du fleuve. Aspiré contre le mur du barrage, il s'est retrouvé en difficultés et est décédé.

Les recherches des corps des deux fillettes, suspendues après le décès d'Olivier Rouxhet, ont repris le mercredi 9 février. C'est ce jour-là, en matinée, qu'un passant a découvert un petit corps dans les eaux de la Meuse, à hauteur du quai Saint-Léonard à Liège. L'autopsie a révélé qu'il s'agissait du corps d'Amélia, la plus jeune des fillettes disparues.

Les recherches ont été interrompues pendant deux jours avant de reprendre le samedi 11 février puis d'être de nouveau arrêtées pendant les funérailles d'Amélia, qui se sont déroulées le lundi 14 février. Elles ont repris le mardi 15, à Engis, mais également à Seraing, dans leseaux de la Dérivation, à l'Ile Monsin ainsi qu'aux Pays-Bas.

Elles ont cependant été arrêtées le jeudi 17 février, les services
de secours justifiant que le travail programmé avait été effectué. Ironie du sort, c'est ce jeudi en fin de journée que des passants circulant quai Godefroid Kurth, à Liège, ont remarqué un corps dans la Meuse. Les parents des fillettes ont immédiatement été avertis. Le corps a été sorti des eaux peu avant 19h00. Rapidement, la cellule des personnes disparues de la police fédérale a confirmé qu'il s'agissait bien du corps d'Alison. Celui-ci a donc finalement été retrouvé non loin de celui de sa soeur, sur l'autre rive du fleuve, à une petite vingtaine de kilomètres de l'endroit où les fillettes avaient disparu. "Ce jeudi soir, la Meuse nous a rendu Alison, une semaine après sa soeur cadette, c'est la nature qui en a décidé ainsi. Pour les parents, je veux aussi croire que les deux petites sont restées ensemble", a conclu jeudi soir le commissaire Alain Remue, responsable de la cellule des personnes disparues, qui a coordonné les recherches pendant un mois

LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires