Un ministre croate doit démissionner après avoir voulu un "registre des traîtres"

29/01/16 à 00:39 - Mise à jour à 00:39

Source: Belga

(Belga) Le ministre croate aux Anciens combattants, Mijo Crnoja, a été contraint de démissionner jeudi, moins d'une semaine après la nomination du gouvernement conservateur, après avoir souhaité la création d'un "registre des traîtres à la Nation".

Un ministre croate doit démissionner après avoir voulu un "registre des traîtres"

Un ministre croate doit démissionner après avoir voulu un "registre des traîtres" © BELGA

M. Crnoja avait en charge les affaires des vétérans de la guerre d'indépendance des années 1990, partisans traditionnels du parti conservateur HDZ majoritaire dans la coalition au pouvoir. Il a annoncé démissionner pour "ne pas être un fardeau pour le gouvernement". L'opposition et des militants de la société civile avaient exigé sa démission après sa proposition de la constitution d'un "registre des traîtres à la Nation" dans ce pays de l'ex-Yougoslavie. Malgré le soutien d'un vice-Premier ministre et du chef du HDZ Tomislav Karamako, M. Crnoja avait retiré sa proposition. Les médias ont cependant par la suite fait état de plusieurs dossiers embarrassants, notamment une fraude fiscale présumée. Le nouveau gouvernement croate, mené par le Premier ministre Tihomir Oreskovic -- un novice en politique élevé au Canada et ancien cadre d'un groupe pharmaceutique -- a été investi le 22 janvier, fruit d'une coalition hétéroclite issue des élections de novembre. (Belga)

Nos partenaires