Un millier de manifestants à Bruxelles contre les violences en Birmanie

09/09/17 à 16:55 - Mise à jour à 16:56

Source: Belga

(Belga) Un millier de manifestants s'est réuni samedi devant le Parlement européen, place du Luxembourg à Bruxelles, contre les violences dont est victime la minorité Rohingya au Myanmar (Birmanie). Selon les manifestants, la communauté internationale en fait trop peu pour arrêter les violences et reste silencieuse. Ils pointent surtout du doigt l'Union européenne et les Etats-Unis.

Les Rohingyas, une minorité musulmane vivant dans une Birmanie majoritairement bouddhiste, sont opprimés depuis des décennies. Ces dernières semaines, l'armée birmane a mené une opération contre ce groupe au nord-ouest du pays, là où des centaines de milliers de Rohingyas s'étaient réfugiés. "Le drame qui se déroule en Birmanie est horrible", ont clamé les manifestants. "Des gens sont attaqués, assassinés, torturés ou forcés de quitter leur foyer simplement parce qu'ils ne sont pas bouddhistes mais musulmans. Plus de 125.000 Rohingyas ont ainsi trouvé refuge au Bangladesh voisin. Les extrémistes bouddhistes et l'armée birmane commettent les crimes les plus horribles et empêchent l'acheminement de toute forme d'aide humanitaire." Les manifestants fustigent également le silence de la lauréate du prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi, ainsi que celui de la communauté internationale. "Celui qui n'aide pas les personnes dans le besoin, qui ne fait aucun effort pour faire cesser ces crimes contre l'humanité et qui ne les condamne pas, est également complice", estiment-ils. (Belga)

Nos partenaires