Un médiateur unique pour la Wallonie et la Communauté française

10/09/10 à 09:18 - Mise à jour à 09:18

Source: Le Vif

Frédéric Bovesse est le médiateur de la Région wallonne. C'est à ses services que le citoyen wallon doit s'adresser s'il estime que l'administration wallonne le traite de façon inéquitable. Marianne De Boeck est la médiatrice de la Communauté française. Les médiateurs wallon et communautaire sont "l'interface entre le particulier et les autorités", comme le dit le double ministre-président Rudy Demotte (PS).

Un médiateur unique pour la Wallonie et la Communauté française

© Belga

Dès 2011, les deux services seront fusionnés : il y aura désormais, pour les deux niveaux, un médiateur unique, qui sera basé à Namur. Inutile de dire que la perspective n'enchante pas les bureaux bruxellois. Cette fusion, qui s'inscrit "dans le cadre de la réorganisation du paysage intrafrancophone", fait l'objet d'un accord de coopération, annoncé ce jeudi, entre les deux gouvernements.

Un appel à candidature a été lancé. Le nouveau médiateur sera nommé pour un mandat de six ans, qui ne pourra être reconduit qu'une seule fois. C'était déjà le cas pour les médiateurs en place. Mais, subtilité, puisqu'il s'agit officiellement d'une toute nouvelle institution, les médiateurs sortants retrouvent une forme de virginité. Frédéric Bovesse, qui a exercé deux mandats de six ans à la Région, et ne pouvait donc plus y repiquer, pourrait être intéressé par la fonction nouvelle, ce qui lui ouvre la perspective d'une carrière ininterrompue de 24 ans comme médiateur. En attendant, lui et Marianne De Boeck (au terme de son premier mandat, mais actuellement souffrante) ont été prolongés jusque fin décembre.

M.D.

Nos partenaires