Un livre sur la famille royale fait déjà polémique avant sa sortie

20/10/12 à 08:59 - Mise à jour à 08:59

Source: Le Vif

Le nouveau livre du journaliste de la RTBF Frédéric Deborsu, intitulé "Question(s) royale(s)" et qui sortira mardi prochain, fait déjà polémique avant même sa sortie. Dans le livre toute la famille en prendrait pour son grade,sauf Laurent. A Laeken, on dit tomber des nues, écrivent samedi De Morgen et Het Laatste Nieuws.

Un livre sur la famille royale fait déjà polémique avant sa sortie

© Belga

Selon Frédéric Deborsu, le roi se livrerait à coeur ouvert pour la première fois dans cet entretien sur sa famille, ses enfants et sa foi. Il est pourtant prévu par la loi que le roi ne peut donner d'interviews. Le souverain ne peut en effet, selon la Constitution, être tenu responsable pour ses déclarations, qui doivent par ailleurs être "couvertes" par le gouvernement.

Dans son livre, le journaliste affirme dévoiler la vraie personnalité des membres de la famille royale. Selon Sudpresse, qui a lu "Question(s) royale(s)", tous les membres de la famille royale en prennent effectivement pour leur grade, à l'exception du prince Laurent qui est légèrement épargné.

Palais royal : "De nombreuses informations totalement erronées et injurieuses"

Le nouveau livre du journaliste de la RTBF Frédéric Deborsu, intitulé "Question(s) royale(s)" et qui sortira mardi prochain, contient de "nombreuses informations totalement erronées et injurieuses", a réagi samedi le Palais royal après que l'ouvrage a été largement commenté dans la presse du week-end.

L'éditeur va porter plainte contre X pour violation de l'embargo

La Renaissance du Livre, l'éditeur de l'ouvrage du journaliste de la RTBF Frédéric Deborsu, intitulé "Question(s) royale(s)", va porter plainte contre X lundi pour violation de l'embargo par les journaux de SudPresse, annonce-t-il samedi dans un communiqué. L'auteur avait annoncé la tenue d'une conférence de presse pour mardi prochain en vue de présenter "Question(s) royale(s)". SudPresse dévoile dans son édition du week-end des éléments de l'ouvrage. L'auteur et la Renaissance du Livre disent déplorer "ce manque de sérieux journalistique qui conduit à une interprétation erronée des éléments contenus dans ce livre qui n'est en rien une charge contre les valeurs de la Monarchie mais bien un livre sur la famille chargée d'incarner ces valeurs"."Cet ouvrage dépasse très largement ce cadre (...), soulevant une série de questions importantes qui amènent une réflexion en profondeur alimentant le débat démocratique", poursuit le communiqué. "Les révélations de cette enquête journalistique sérieuse sont une nécessité et auront un impact conséquent, que nous espérons favorable et qui bien comprises devraient permettre alors durablement de renforcer les institutions de ce pays", conclut le communiqué.


Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires