Un livre évoque de présumés abus sexuels au Vatican

09/11/17 à 15:13 - Mise à jour à 15:16

Source: Belga

(Belga) Un livre-enquête présenté jeudi en Italie évoque les tentatives infructueuses d'un jeune lanceur d'alerte pour dénoncer des abus sexuels dont aurait été victime son ancien camarade de chambre mineur, pensionnaire au coeur du Vatican.

Le journaliste italien Gianluigi Nuzzi, qui a été acquitté par la justice du Vatican en 2016 dans le procès dit "Vatileaks 2" après d'abondantes "fuites" de documents qu'il avait publiés, s'est fait une spécialité du passé sulfureux de la banque du Vatican et des résistances internes aux réformes impulsées par Benoît XVI et François. Il jette dans son quatrième ouvrage, intitulé "Péché originel", un nouveau pavé dans la mare sur une persistante loi du silence dans l'Eglise: dans un palais du Vatican, un séminariste majeur aurait abusé sexuellement d'au moins un lycéen âgé de 17 ou 18 ans en 2011-2012, sous les yeux d'un témoin. Ce témoin polonais, Kamil Tadeusz Jarzembowksi, réside alors dans une institution installée dans la cité du Vatican et qui héberge des enfants et adolescents du monde entier envisageant de devenir prêtres. Selon lui, un ancien élève autorisé à rester dans le palais venait très souvent le soir -jusqu'à 140 fois- pour avoir des relations sexuelles avec son camarade de chambre, alors âgé de 17 à 18 ans, qui "se sentait obligé de céder à ses exigences". (Belga)

Nos partenaires