Un juge rejette les radars de face

17/04/15 à 08:17 - Mise à jour à 08:17

Source: Belga

Le tribunal de police de Charleroi a acquitté un automobiliste en excès de vitesse dont la plaque du véhicule avait été flashée de face, lit-on vendredi dans la Dernière Heure.

Un juge rejette les radars de face

Un radar mobile à Aische, sur la E411. © BELGA/Bruno Fahy

L'arrêté-royal de 2010 sur les radars ne mentionne plus que seule la plaque arrière officielle peut être flashée. Les services de police estimaient donc qu'ils pouvaient flasher de face ou à l'arrière.

L'homme qui a comparu devant le tribunal avait été flashé en ville à 92 km/h. Sa plaque avant avait été photographiée. Mais le juge de Charleroi a estimé que n'importe quelle plaque avant peut se trouver sur un véhicule et qu'il n'y a pas de certitude que la reproduction soit identique à la plaque officielle. L'automobiliste a donc été acquitté au bénéfice du doute.

En savoir plus sur:

Nos partenaires