Un juge d'instruction enquête sur Alain Courtois

06/05/15 à 06:30 - Mise à jour à 18:45

Source: Belga

Un juge d'instruction a été désigné par le parquet à l'encontre d'Alain Courtois (MR), premier échevin à Bruxelles, dans le cadre de ses activités avec l'asbl Irisport, rapporte mercredi La Dernière Heure.

Un juge d'instruction enquête sur Alain Courtois

© Belga

"Après concertation avec le juge d'instruction, je peux vous confirmer que ce dossier est en instruction. Dans l'intérêt de l'enquête, et de respect pour la présomption d'innocence, aucune autre précision ne peut être communiquée", a souligné le porte-parole du parquet. Alain Courtois est soupçonné d'avoir violé la loi des marchés publics et capté illégalement des subsides, dans le cadre de la gestion de l'asbl Irisport.

Laisser la justice faire son travail

Il importait de laisser la Justice faire son travail dans le dossier de l'ASBL Irisport subventionnée par la Région bruxelloise et de possibles conflits d'intérêts dans le chef d'Alain Courtois, ont estimé mercredi les FDF. "La Justice semble très lente, mais je me réjouis de voir qu'elle finit par prendre au sérieux un certain nombre de conflits d'intérêts liés au financement d'ASBL", a ainsi affirmé le chef de file des FDF au parlement régional, Emmanuel De Bock.

"Je fais confiance en la Justice qui fera ce que le gouvernement bruxellois sortant n'a pas fait. Laissons faire la Justice et nous verrons ensuite s'il y a des comptes à rendre. Le plus important est de sortir de cette affaire par le haut", a dit pour sa part le chef du groupe FDF au conseil communal de le Ville Fabian Maingain, et par ailleurs conseiller régional.

Pour les deux élus FDF, il est urgent que la Région renforce ses contrôles et processus d'accompagnement pour que la situation décriée dans ce dossier ne se reproduise plus. "Cela importe plus que le fait de voir un collègue abîmé pour avoir été trop rapide et enthousiaste", a ajouté Emmanuel De Bock.

Pour les deux députés régionaux, il faut organiser une transparence totale en matière de subventionnement public et prestataires sous-traitants en commençant par en publier la liste.

En savoir plus sur:

Nos partenaires