Un juge bruxellois rejette l'exigence de suppression de la route "Leuven Rechtdoor"

15/04/16 à 20:28 - Mise à jour à 20:28

Source: Belga

Un juge bruxellois a rejeté vendredi l'exigence de plusieurs communes du Brabant flamand (Holsbeek, Haecht, Rotselaar et Aarschot) de supprimer la route aérienne dite "Leuven Rechtdoor" (ndlr: Louvain tout droit) instaurée le 6 mars 2014 pour l'approche de l'aéroport de Bruxelles-National.

Un juge bruxellois rejette l'exigence de suppression de la route "Leuven Rechtdoor"

© Belga

Ce faisant, il est revenu sur un jugement précédent qui avait conclu à l'obligation de la suspendre dans un délai de trois mois, sous peine d'une astreinte de 50.000 euros par jour.

L'Etat belge, suivi par la commune de Herent, et une quinzaine d'habitants de Bertem et de Herent avait interjeté appel de cette première décision.

La route "Leuven Rechtdoor" faisait partie du plan Wathelet instauré au début de l'année 2014. Auparavant, les avions qui prenaient cette direction effectuaient un virage avant la cité universitaire, pour prendre la direction de la balise d'Huldenberg.

Depuis son adaptation, les avions poursuivent leur route tout droit au dessus de Louvain et ne virent qu'ensuite vers la droite.

En appel, le juge a estimé que les choix politiques opérés ne sont pas déraisonnables, si bien qu'il n'entend pas se prononcer à leur sujet. Dans son jugement, il a renvoyé la critique de l'absence de respect des normes sonores de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) invoquée par les communes en soulignant que la Flandre n'avait fixé aucune norme contraignante en la matière.

En savoir plus sur:

Nos partenaires