Un journaliste tué lors des manifestations violentes au Nicaragua

23/04/18 à 02:39 - Mise à jour à 02:46

Source: Belga

(Belga) Un journaliste fait partie des personnes qui ont été tuées durant des manifestations violentes contre les réformes du système de sécurité sociale au Nicaragua, a confirmé le gouvernement du pays d'Amérique latine dimanche.

Au moins 25 personnes ont été tuées durant les protestations, selon les organisations de défense des droits de l'Homme. Mais selon le gouvernement, seulement une dizaine de manifestants ont perdu la vie. Parmi les victimes figure le journaliste Angel Eduardo Gahona qui a été abattu samedi dans la ville de Bluefields, selon les autorités, dans une attaque menée par des "groupes criminels de droite". Une vidéo circulant sur les réseaux sociaux montre un homme portant une caméra et approchant une banque détruite dans les émeutes tout en décrivant la scène. Il est ensuite abattu d'une balle dans la tête. Selon le gouvernement, le journaliste était employé par un média public, mais selon ses collègues il ?uvrait en freelance. Face à la poussée de violences dans le pays, le président du Nicaragua Daniel Ortega a renoncé dimanche à sa réforme controversée des retraites. Il a annoncé que l'Institut nicaraguayen de sécurité sociale (INSS) ne mettrait pas en oeuvre cette réforme, qui devait augmenter les contributions sociales des salariés comme des employeurs pour essayer d'équilibrer le système de retraites. (Belga)

Nos partenaires