Un journaliste belge arrêté au Congo

21/09/17 à 18:21 - Mise à jour à 22/09/17 à 08:11

Source: Le Vif

Le journaliste indépendant et collaborateur au Vif/L'Express Quentin Noirfalisse a été arrêté mardi 19 septembre à Kinshasa pour une raison inconnue. Il a quitté le pays jeudi soir.

Un journaliste belge arrêté au Congo

© https://medor.coop/

Un journaliste belge arrêté au Congo

© dr

C'est l'ANR, la peu commode Sûreté de l'Etat congolaise, qui l'a appréhendé à l'aéroport de Kinshasa. Une arrestation curieuse et inexpliquée. Le journaliste et réalisateur belge de 31 ans Quentin Noirfalisse, collaborateur notamment au Vif/L'Express, à Moustique, à Médor et à Slate, terminait un séjour au Congo où il venait de projeter son film Le Ministre des poubelles, dans plusieurs écoles et lieux culturels de Kinshasa et alentours. Ce film documentaire remarquable raconte le parcours étonnant de l'artiste engagé Emmanuel Botalatala qui réalise de grandes fresques avec des objets abandonnés et recyclés pour interroger la société congolaise, mais aussi le monde et son avenir.

Après sa diffusion en Belgique, le film a donc voyagé au Congo, notamment à Kimbanseke, au sud-est de Kinshasa, où vit Botalatala. Quentin Noirfalisse, qui a appris le ligala pour réaliser son film, terminait donc son périple, dans des conditions un peu troublées, ainsi qu'il l'avait mentionné sur son profil Facebook peu de temps visiblement avant son arrestation. "Fin de parcours sous la pluie, écrivait-il mardi à 19h43. Aujourd'hui notre dernière projection à Masina a été annulée, beaucoup de parents ayant retiré leurs enfants des écoles suite à une rumeur qui a créé un mouvement de panique dans quelques communes."

L'ANR lui a confisqué son gsm et son ordinateur. Impossible pour ses proches d'entrer en contact avec lui. La déléguée de Wallonie-Bruxelles International à Kinshasa, Kathryn Brahy, a néanmoins pu le voir à plusieurs reprises, selon la compagne du journaliste qui a ainsi pu avoir de ses nouvelles.

On a appris que les autorités congolaises ont décidé de l'expulser. Quentin Noirfalisse aurait été transféré de l'ANR vers la DGM (service de l'immigration).

Le journaliste et réalisateur belge indépendant Quentin Noirfalisse a quitté jeudi soir la République démocratique du Congo (RDC) a-t-on appris de source officielle. Il a embarqué en soirée à bord d'un avion de la compagnie aérienne Brussels Airlines à destination de Bruxelles, a-t-on précisé de même source.

Nos partenaires