"Un jour ce sera moi le boss...ou pas" : le 8 mars, testez votre ambition sur Internet

07/03/11 à 14:49 - Mise à jour à 14:49

Source: Le Vif

Le site web d'Unique lance un test en ligne adressé en particulier aux femmes belges. Dans quelle mesure sont-elles ambitieuses, par rapport à leur profession ? Et le concept de "viser haut", est-ce un absolu ? Une enquête fait le point sur la question.

"Un jour ce sera moi le boss...ou pas" : le 8 mars, testez votre ambition sur Internet

© Belga

D'après Molière, la grande ambition des femmes était d'inspirer de l'amour. Si cela n'a pas changé au fil des siècles, il y a tout de même une série d'ambitions que les femmes défendent aujourd'hui, certes moins littéraires, mais pas moins importantes pour autant.

Les femmes belges veulent un travail au contenu plus intéressant, un meilleur salaire, un emploi près de la maison et des collègues sympas. Voilà ce qui ressort de l'enquête "Femmes et Ambition" de l'agence d'intérim belge Unique, réalisée à l'occasion de la Journée Internationale de la femme, le 8 mars. L'enquête a été menée auprès de 3200 femmes et hommes belges âgés de 18 à 75 ans.

De plus, Unique invite tout le monde à tester son ambition sur ce site. Il suffira de répondre aux questions du test en ligne, et l' "Ambitiomètre" mesurera ce que vous voulez de votre profession, en suivant quatre indicateurs : davantage ou moins de responsabilités, de confort, de passion et de luxe.
L'enquête fait apparaître qu'il n'y a presque pas d'écart entre les ambitions de travail des hommes et celles des femmes. Ce sont, par contre, la manière de vivre le travail et les secteurs d'emploi privilégiés qui font la différence. Les femmes ont plus besoin d'être encouragées, revalorisées et de prendre conscience à plusieurs reprises de leurs points forts et de leurs limites, bref, de se remettre en question.

Les ambitions les plus largement partagées par le monde féminin sont simples, à la mesure d'une femme concrète et moderne, loin de l'idéal de l'arriviste "prête à tout" incarnée par Nicole Kidman dans le célèbre film de Gus Van Sant. Dans l'ordre de classement, les femmes belges veulent gagner plus d'argent, souhaitent une sécurité d'emploi, visent un travail plus intéressant, voudraient avoir plus de responsabilités. La cinquième et la sixième place sont déjà occupées par des "non-ambitions" : "je veux travailler moins" et "j'ai déjà tout ce que je voulais".

Les femmes qui accordent beaucoup d'importance à leur partenaire déclarent un peu plus souvent avoir déjà obtenu tout ce qu'elles voulaient atteindre. En outre, les femmes qui s'estiment autonomes sont en moyenne beaucoup plus ambitieuses que les autres femmes. L'importance accordée aux enfants n'a pas d'effet sur l'ambition sauf dans le cas des mères isolées. Ces mères retirent moins de satisfaction de leur travail et souhaitent dès lors, plus que les autres femmes, un travail au contenu intéressant.

Tout cela nous rappelle que le contenu de ses propres ambitions reste quelque chose d'hétéroclite, tandis que le droit d'en avoir est un et primordial, pour tout le monde.


Alice Siniscalchi




Nos partenaires