Un informaticien des Affaires étrangères belges a été mis sur écoute par la NSA

24/02/16 à 07:08 - Mise à jour à 10:29

Source: La Libre

Un informaticien travaillant pour les Affaires étrangères a été mis sur écoute par la NSA de 2002 à 2008, révèlent des documents diffusés par WikiLeaks.

Un informaticien des Affaires étrangères belges a été mis sur écoute par la NSA

. © Reuters

Un informaticien des Affaires étrangères belges, a été mis sur écoute par la NSA américaine, rapporte La Libre. Les faits se sont produits alors qu'il était en poste à l'ambassade belge à Vienne dans les années 2000, où il était spécialiste IT.

Selon Wikileaks, dans une liste de dépêches confidentielles des autorités américaines, il apparaîtrait que NSA a espionné des hauts fonctionnaires européens, notamment spécialisés dans le domaine du développement économique. Dans cette liste, également deux numéros belges présents : un numéro fixe non identifié, qui atterrit à la Coopération au développement à Bruxelles, et le numéro de GSM qu'utilisait Freddy Vanbaelen à Vienne.

Les raisons de cette mise sur écoute ne sont pas connues. On ne peut qu'essayer de deviner les intentions de la NSA. "Via l'informaticien belge, l'agence de renseignement américaine a peut-être tenté d'obtenir des mots de passe ou des codes d'accès au système informatique de la diplomatie belge ", spécule La Libre.

Le ministère des Affaires étrangères n'était pas au courant des faits. "C'est une nouvelle aussi pour nous", explique Didier Vanderhasselt, porte-parole aux Affaires étrangères, au quotidien. "Nous condamnons cette pratique d'espionnage et d'écoute, spécialement entre alliés. Nous allons prendre les mesures nécessaires."

En savoir plus sur:

Nos partenaires