Un homme tente de mettre le feu à une Britannique en hijab en plein Manhattan

13/09/16 à 23:48 - Mise à jour à 23:48

Source: Belga

(Belga) Une Britannique musulmane portant le hijab a été attaquée en plein coeur de Manhattan par un homme qui a tenté de mettre le feu à ses vêtements, alimentant l'inquiétude de la communauté musulmane américaine face à l'islamophobie grandissante.

Un homme tente de mettre le feu à une Britannique en hijab en plein Manhattan

Un homme tente de mettre le feu à une Britannique en hijab en plein Manhattan © BELGA

L'attaque a eu lieu samedi soir devant une boutique de luxe de la 5e Avenue, au coeur du quartier de Midtown. La Britannique, âgée de 35 ans, a indiqué qu'elle se promenait lorsqu'elle a tout d'un coup senti le bras de sa chemise en feu. La police n'a donné aucun autre détail sur l'incident mardi, indiquant simplement qu'elle poursuivait son enquête au titre des attaques potentiellement racistes. Elle a également diffusé lundi des images de l'incident prises par une caméra de surveillance, dans l'espoir de retrouver le suspect. La branche new-yorkaise du Conseil des relations islamo-américaines, qui est en contact avec la victime et lui apporte une assistance juridique, a souligné qu'elle portait le hijab au moment de l'attaque, sans pouvoir confirmer que son auteur avait des motivations islamophobes. Selon l'une des responsables de l'organisation, c'est "une preuve supplémentaire que les musulmans sont de plus en plus vulnérables, dans un contexte politique particulièrement hostile", entretenu par une série d'attentats commis par des musulmans radicalisés aux Etats-Unis et en Europe. "Même dans des endroits comme New York, l'une des villes les plus (ethniquement) mélangées des Etats Unis, on assiste à une augmentation du sentiment anti-musulman", a ainsi estimé Zainab Chaudry. Parmi les incidents récents les plus graves enregistrés à New York: le meurtre par balles, en août, d'un imam et de son assistant, en pleine rue, près de leur mosquée dans le district de Queens. L'enquête n'a cependant pas établi, à ce stade, qu'il s'agissait d'une attaque islamophobe. Le maire de New York Bill de Blasio avait alors annoncé que des policiers supplémentaires seraient affectés à la sécurité des mosquées et de la communauté musulmane. L'identité de la victime de l'attaque de samedi n'a pas été confirmée. Selon le New York Post, il s'agirait d'une dentiste originaire de Glasgow, en Ecosse. (Belga)

Nos partenaires