Un geste symbolique pour les collabos?

30/08/14 à 12:00 - Mise à jour à 12:00

Source: Le Vif/l'express

Dans une longue interview au Standaard, Bruno De Wever, l'historien de l'Université de Gand et frère de qui vous savez, précise les différences entre Mouvement flamand et Nationalisme flamand.

Un geste symbolique pour les collabos?

Bruno De Wever, historien et frère de Bart © Belga Image

Dans une longue interview au Standaard, Bruno De Wever, l'historien de l'Université de Gand et frère de qui vous savez, précise les différences entre Mouvement flamand et Nationalisme flamand : "Au sein du Mouvement flamand, tout le monde n'est pas anti-belge. Durant des années, le Nationalisme flamand y a même formé une minorité. Ça rend d'autant plus frappant son score électoral aujourd'hui : si on réunit la N-VA et le Vlaams Belang, on voit que le ressentiment anti-belge anime presque la majorité des Flamands. C'est historique."

Pour autant, Bruno De Wever estime que, "vu les circonstances, la N-VA a opté pour le moins mauvais choix : un gouvernement fédéral sans le PS. Elle peut ainsi se présenter comme un partenaire avec lequel il est possible de faire des choses." A relever encore : "En cas d'indépendance, la Flandre perd de toute façon Bruxelles. La N-VA le sait très bien, je pense. Selon moi, ils ont déjà laissé tomber Bruxelles." Et sur la collaboration flamande durant la Seconde Guerre mondiale : "Si la N-VA monte au gouvernement fédéral, je n'exclus pas un geste de réhabilitation symbolique. Pas l'amnistie mais un geste symbolique." Ah ?

L. V.

Nos partenaires