Un footballeur professionnel sur cinq victime de harcèlement ou de discrimination

29/11/16 à 10:51 - Mise à jour à 10:54

Source: Belga

(Belga) Un footballeur professionnel sur cinq a déjà été victime d'intimidation ou de harcèlement de la part des fans, des clubs, des entraineurs ou d'autres joueurs, indique une enquête réalisée par la Fédération internationale des associations de footballeurs professionnels (FIFPro) auprès d'environ 14.000 joueurs, dont 148 en Belgique, publie mardi Het Nieuwsblad.

Un footballeur professionnel sur cinq victime de harcèlement ou de discrimination

Un footballeur professionnel sur cinq victime de harcèlement ou de discrimination © BELGA

Les propos discriminants concernent régulièrement la race, le tempérament ou la religion des joueurs. En Belgique, les chiffres sont plus élevés que dans le reste du monde. "Ce n'est pas surprenant, car beaucoup de joueurs étrangers évoluent dans le championnat belge", explique Stijn Boeyken, secrétaire de Sporta, le syndicat des joueurs. "Nous observons régulièrement au sein des clubs que les joueurs se regroupent en fonction de leur langue. Beaucoup d'entre eux ne restent pas longtemps en Belgique, ils n'ont donc pas besoin d'apprendre la langue. Ils ne ressentent pas le besoin de s'intégrer, ce qui engendre de l'incompréhension mutuelle". L'enquête démontre également que 14% des joueurs ont déjà subi des menaces de la part des supporters, et 5% ont déjà été victimes de violence. En plus des mauvaises relations avec les supporters, des relations tendues peuvent se créer entre les joueurs, les clubs et les entraineurs. (Belga)

Nos partenaires