Un étudiant flamand sur cinq ne mériterait pas son diplôme

03/10/13 à 14:22 - Mise à jour à 14:22

Source: Le Vif

Selon une enquête réalisée par le thinktank Itinera, les professeurs de l'enseignement supérieur flamand estiment qu'un étudiant sur cinq ne mérite pas son diplôme. Les étudiants concernés seraient incapables de penser par eux-mêmes et maîtriseraient même mal leur langue maternelle, le néerlandais.

Un étudiant flamand sur cinq ne mériterait pas son diplôme

© Thinkstock

D'après Itinera qui a interrogé 1.300 académiciens, les enseignants s'inquiètent de la flexibilité croissante des programmes d'études. Les formules proposées, telles que les systèmes de crédit et les trajets personnels, faciliteraient l'accès au diplôme.

Marc Devos, directeur d'Itinera et professeur de droit du travail à l'Université de Gand, estime que l'importance accordée au taux de réussite influence la cotation des professeurs. "Un professeur sur quatre a tendance à donner 10 sur 20 à un étudiant qui termine dans la zone des 9 sur 20, afin de maintenir le niveau de réussite et d'éviter les contestations.

Alex Vanneste, professeur en linguistique française à l'Université d'Anvers, partage cet avis. Il explique au journal De Morgen que les universités se transforment en usines à diplômes : "On n'accorde pas assez d'importance à la qualité des étudiants diplômés. Les universités livrent des produits comme dans une usine alors qu'elles devraient former des personnes."

Nos partenaires