Un élu CD&V s'en prend au "roi de Flandre" De Wever

17/02/11 à 19:57 - Mise à jour à 19:57

Source: Le Vif

La N-VA est certes proche du CD&V à la table des négociations communautaires. Cela n'a pas empêché le sénateur Rik Torfs de dénoncer violemment l'attitude de Bart De Wever, dont le seul but est, selon lui, d'aboutir à de nouvelles élections.

Un élu CD&V s'en prend au "roi de Flandre" De Wever

© Belga

Jeudi, le sénateur (CD&V) Rik Torfs s'en est violemment pris à la N-VA, parti dont les chrétiens-démocrates flamands sont pourtant les plus proches à la table des négociations communautaires.

"Ce n'est pas parce que Bart De Wever est actuellement le roi de Flandre que l'attitude refusant tout compromis est la meilleure, a-t-il déclaré la VRT-télé au Parlement alors que son président, Wouter Beke, figurait à ses côtés. On voit maintenant des gens qui disent : Restons fermes. Mon point de vue est le bon parce que c'est le mien. J'ai toujours raison, donc je ne céderai pas un pouce."

Interrogé par la journaliste pour savoir à qui il pensait en tenant de tels propos, Rik Torfs a répondu : "Je pense à tous ceux qui ne veulent pas céder, et donc bien sûr aussi à la N-VA."

Selon lui, l'objectif de la N-VA est d'aboutir à de nouvelles élections : "Les hommes politiques sont élus pour trouver des solutions et mettre sur pied un gouvernement. Pas pour ne pas en former, et reconduire la population vers les urnes, comme Bart De Wever semble le suggérer à présent."

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires