Un détenu de la prison d'Ittre s'est évadé

11/03/12 à 12:59 - Mise à jour à 12:59

Source: Le Vif

Un détenu de la prison d'Ittre, Alex Jovanovic, s'est évadé dans la nuit de samedi à dimanche du CHR Haute Senne, à Soignies, où il était hospitalisé depuis vendredi après-midi pour un problème de santé aigu, a indiqué l'hôpital dans un communiqué diffusé dimanche matin. La chambre du patient était surveillée 24 heures sur 24 par deux gardes de la prison d'Ittre et la police de la Haute Senne se rendait régulièrement sur place.

Un détenu de la prison d'Ittre s'est évadé

© Image Globe

Les complices du détenu sont entrés par effraction dans le service hospitalier via la sortie de secours. Ils se sont rendus immédiatement dans la chambre de celui-ci et ont menotté les deux gardes au lit avant de prendre la fuite.

Le personnel soignant et les patients du CHR n'ont, à aucun moment, été en contact avec les individus. Personne n'a été blessé pendant les faits. La police, le laboratoire de la police, la direction de la prison d'Ittre et la direction du CHR Haute Senne se sont rendus sur place pendant la nuit après les faits.

Le détenu, déjà connu pour des faits d'évasion, et ses complices sont toujours en fuite.

Le détenu, considéré comme très dangereux, purgeait une peine de 20 ans


Alex Jovanovic, purgeait une peine de 20 ans de réclusion criminelle pour des faits de grand banditisme perpétrés dans les régions de Charleroi, a appris l'agence BELGA de source syndicale.

L'homme est considéré comme un détenu très dangereux. La Cour de cassation avait confirmé en 2007, sa condamnation à 20 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises du Hainaut pour sa participation à un braquage avec prise d'otage en juin 2005 à Jumet, à deux tentatives de hold-up avec prise d'otage à Aiseau-Presles en octobre 2005 et à un vol avec séquestration de personne à Marcinelle en octobre 2005.

A la suite de cette évasion, les agents pénitentiaires de la prison d'Ittre ont décidé d'appliquer un service minimum ce dimanche jusque 16H00. "Les visites, les repas et les soins sont maintenus. Mais nous supprimons les préaux, les activités et les douches", précise un responsable syndical de la prison.

Une première à l'hôpital de Soignies

C'est la première fois qu'une évasion de détenu a lieu au CHR Haute Senne de Soignies, a précise un porte-parole de l'hôpital. "C'est la première fois qu'une évasion se produit dans notre établissement. Suite à cet événement, une réunion d'évaluation sera organisée dans les prochains jours entre la direction et les autorités compétentes", a indiqué un porte-parole du CHR Haute Senne de Soignies.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires