Un cours inédit de sensibilisation à l'utilisation récréative du drone en Belgique

18/08/16 à 16:28 - Mise à jour à 16:28

Source: Belga

(Belga) Drone Valley et la World Drone Academy lancent la toute première formation théorique de sensibilisation à l'utilisation récréative du drone en Belgique, ont annoncé les organisateurs jeudi lors d'une conférence de presse. Les premières séances débuteront dès la fin du mois de septembre, en Wallonie et à Bruxelles, avec pour principaux objectifs de découvrir la législation, d'appréhender son matériel, de réagir en cas d'incidents et savoir utiliser un drone de manière responsable et en toute sécurité.

Un cours inédit de sensibilisation à l'utilisation récréative du drone en Belgique

Un cours inédit de sensibilisation à l'utilisation récréative du drone en Belgique © BELGA

Le projet est né de l'explosion de la vente de drones à usage récréatif, mais aussi d'un constat unanime: "les utilisateurs n'ont pas conscience des risques d'une utilisation mauvaise des drones, aussi petits soient-ils", explique Bernard Van Lysebetten, président de Drone Valley. Même si en Belgique, aucun accident grave n'a été constaté, l'objectif est de prévenir et de conscientiser la population aux risques multiples dont les explosions, les incendies, les chutes, etc. La formation que propose la World Drone Academy n'est pas obligatoire, mais est "fortement conseillée". Il s'agit d'un cours où quatre points principaux seront abordés, dont la législation. En Belgique, la législation évoque l'usage récréatif quand il s'agit de drone d'un kg maximum. Si l'Europe ne s'est pas encore mise d'accord sur des lois communes, il existe néanmoins des règles d'utilisation dans le cadre de la sphère privée. "Les survols dans la foule, dans les aéroports, au-dessus des centrales nucléaires et de manière générale dans les lieux publics sont interdits par la loi", explique Dominique Wautelet, gérante de World Drone Academy. Le cours, d'une durée de quatre heures, sera dispensé par des pilotes professionnels. Il sera donné un peu partout en Wallonie et à Bruxelles dans les trois langues nationales pour un montant de 165 euros. La société privée envisage déjà de proposer une offre en Flandre d'ici à la fin de l'année. (Belga)

Nos partenaires