Un combattant syrien sur cinq revenu en Belgique est une femme ou un mineur

13/07/17 à 16:16 - Mise à jour à 16:18

Source: Belga

(Belga) Parmi les combattants syriens revenus en Belgique au cours des dernières années, un sur cinq est une femme ou un mineur, selon une mise à jour de la liste de l'Ocam, l'Organisme de coordination pour l'analyse de la menace, a indiqué jeudi le ministre Jan Jambon (N-VA) en réponse à une question parlementaire de Veli Yüksel (CD&V).

621 personnes figurent actuellement sur la liste de l'Ocam. Parmi celles-ci, 121 sont suspectées par l'organisme d'être revenues en Belgique après un séjour en Syrie, dont 23 femmes et un enfant. Ce groupe vulnérable représente 20% des retours de Syrie en Belgique. "Ces retours de plus en plus fréquents de femmes et d'enfants sont préoccupants", a déclaré Veli Yüksel. "Ces mineurs ont été enlevés par leurs parents ou ont été conçus en Irak ou en Syrie. Étant donné que les premiers combattants syriens sont partis il y a cinq ans, cela mérite notre attention", a-t-il souligné. Le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, semble d'accord avec ce constat. "Il existe en effet une approche spécifique pour traiter ces nombreux retours de femmes et d'enfants", a-t-il indiqué en réponse à la question parlementaire de Veli Yüksel. Selon Jan Jambon, les cellules de sécurité locales peuvent jouer dans ce cas un rôle important. Une telle approche est en cours de discussion dans le cadre de la task force concernant la problématique des retours de combattants syriens dans notre pays. (Belga)

Nos partenaires