Un centre de soins à Melle suspecté de l'homicide involontaire d'une patiente

03/10/16 à 15:21 - Mise à jour à 15:32

Source: Belga

(Belga) Deux membres du personnel et le directeur d'un centre de soins à Melle, en Flandre orientale, doivent répondre de l'homicide involontaire d'une patiente devant le tribunal correctionnel de Gand. La femme de 59 ans souffrait de la maladie de Huntington, une maladie génétique qui affecte le cerveau et cause d'importants troubles moteurs. Attachée à son lit lors d'une crise, la femme a été étouffée par la sangle.

Les faits se sont produits le 11 août 2014 dans le centre de Melle, spécialisé dans la maladie de Huntington. La femme a été attachée à son lit pour éviter qu'elle ne se blesse à cause des mouvements spontanés causés par la maladie. Elle a réussi à se libérer partiellement de ses liens, est tombée du lit mais la sangle qui la retenait au niveau du ventre l'aurait alors étouffée. Le directeur et deux membres du personnel sont suspectés de manque de prévoyance, causant involontairement la mort de la patiente. Selon l'avocat des proches de la victime, l'accident s'explique par "un laxisme incroyable et une négligence qui ne se justifient pas". Le ministère public considère que la mort est "en grande partie la conséquence d'un manque de communication et de suivi", a indiqué le procureur Yves Delbeke. Il a réclamé une sanction appropriée. (Belga)

Nos partenaires