Un candidat dénonce "les méthodes anti-démocratiques du PTB"

16/04/14 à 09:44 - Mise à jour à 09:44

Source: Le Vif

Joël Dachelet, candidat PTB-GO, aux élections régionales, dans l'arrondissement de Dinant-Philippeville, a décidé de se retirer et de passer au Mouvement de gauche, écrivent mercredi les quotidiens SudPresse et Le Soir.

Un candidat dénonce "les méthodes anti-démocratiques du PTB"

© Capture d'écran de son blog

Ce candidat aux élections dénonce les méthodes anti-démocratiques au sein du PTB. Le parti voit dans l'attitude du candidat une réaction de frustration alors qu'il briguait la tête de liste. Celle-ci a été promise à une jeune militante.

Sur son blog, Joël Dachelet indique qu'il était censé tirer la liste PTB-GO. Mais il a renoncé, disant ne plus pouvoir "subir ce fonctionnement, cette dictature". Joël Dachelet évoque la situation de militants qui donnent tout ce qu'ils ont pour la campagne et qui ne sont pas récompensés pour leurs efforts, quelques personnes décidant de la ligne à suivre. "Les valeurs exprimées en public, comme la défense des petites gens, ne sont pas du tout prônées en interne", explique-t-il.

L'ex-candidat PTB dit avoir été rétrogradé après avoir renoncé à la direction de la campagne locale. Aujourd'hui, il préfère renoncer et passe au Mouvement de gauche. La section namuroise donne un autre son de cloche. Selon elle, Joël Dachelet a été déçu de s'être vu confier la deuxième place alors qu'il briguait la tête de liste. Thierry Warmoes, président de la section namuroise assure que la base a été consultée lors de la confection des listes. "Après, il y a des organes de décision, comme dans tous les partis", précise-t-il. Les remous autour de la liste locale du PTB-GO avaient déjà fait l'objet d'articles de presse, notamment dans L'Avenir.

Nos partenaires