Un cadre pour mieux aménager les études supérieures aux besoins des handicapés

04/07/13 à 21:22 - Mise à jour à 21:22

Source: Le Vif

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé jeudi un avant-projet de décret favorisant "les aménagements raisonnables" que les étudiants porteurs de handicap sont en droit d'obtenir pour leur assurer des chances égales de réussite et pour participer pleinement aux activités sociales, culturelles et sportives de la vie d'étudiant.

Un cadre pour mieux aménager les études supérieures aux besoins des handicapés

© Image Globe

L'enseignement "inclusif" que porte le ministre Jean-Claude Marcourt (PS) à travers ce projet ne vise pas à imposer des normes, des règles de fonctionnement ni à indiquer quels types d'aides il y a lieu de mettre en oeuvre dans telle ou telle situation. Mais les établissements d'enseignement supérieur auront l'obligation, dans le cadre l'aménagements raisonnables, de prendre des dispositions concertées avec l'étudiant bénéficiaire.

Seront pris en compte non seulement les étudiants reconnus par les organismes publics chargés de l'intégration des personnes en situation de handicap, mais également les étudiants présentant des troubles de l'apprentissage avérés, tels la dyslexie, la dyscalculie, etc.

Ce sera uniquement à sa demande que l'étudiant en situation de handicap pourra bénéficier de ces aménagements. Les étudiants en situation de handicap sont de plus en plus nombreux à s'inscrire dans l'enseignement supérieur, constate M. Marcourt. Son projet vise à permettre l'accès aux études sans discrimination aucune, tout en maintenant le niveau d'exigence garant de la valeur des diplômes que les établissements délivrent, de favoriser la réalisation du projet de formation de l'étudiant dans les meilleurs conditions et d'acquérir un diplôme de haut niveau, pleinement valorisable sur le marché du travail.

En savoir plus sur:

Nos partenaires