Un cadre pour accélérer le redressement du sud du pays

06/09/12 à 18:04 - Mise à jour à 18:04

Source: Le Vif

Les ministres wallons et de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont bouclé jeudi à Froyennes (Tournai) un séminaire de deux jours qui a dressé le cadre d'une accélération du redressement du sud du pays à l'horizon 2022, et ont augmenté de 30 % les moyens mis à disposition du Plan Marshall 2.Vert l'an prochain.

Un cadre pour accélérer le redressement du sud du pays

© Image globe

La "dynamique Horizon 2022" doit permettre à la Wallonie et à la Fédération de faire face à l'autonomie croissante découlant de la sixième réforme de l'Etat (transferts de compétences) et à la réduction de la solidarité fédérale (réforme de la loi de financement).

"En 2022, il faudra faire mieux avec plus de compétences et moins d'argent. Il faut donc augmenter la richesse collective", résume le ministre wallon de l'Economie Jean-Claude Marcourt (PS), en soulignant l'importance de l'industrialisation.

La prolongation de la crise économique et ses conséquences sur la politique de subsides venant de l'Europe ont dû être intégrées dans la réflexion. Des priorités ont été ciblées. Pour le sud du pays, le mot d'ordre gouvernemental sera désormais "un redéploiement vers une croissance durable créatrice d'activités et d'emplois de qualité".

"Chaque mot compte", souligne le ministre-président des deux entités Rudy Demotte (PS), initiateur l'hiver dernier de la dynamique Horizon 2022.

Des experts universitaires ont été appelés pour dresser un diagnostic et formuler des pistes de réflexion, qu'ils ont soumises aux ministres mercredi. Ces derniers les ont décomposées ligne budgétaire par ligne budgétaire, sans toutefois trancher, cette tâche étant programmée pour la fin décembre.

D'ores et déjà, les deux entités se sont fixé cinq "lignes de force" à l'aune desquelles évaluer les futures décisions gouvernementales: "compétitivité, industrialisation, recherche et innovation", "éducation, formation et emploi", "mobilisation du territoire, communautés de territoire", "défis démographique (de la petite enfance au vieillissement) et santé", ainsi que "défis énergétiques et environnementaux".

La gouvernance et l'ouverture sur le monde constituent deux piliers "transversaux" des politiques futures.

La synthèse des discussions gouvernementales sera communiquée aux experts et retravaillée la semaine prochaine, de sorte qu'un nouveau document doit être soumis au gouvernement jeudi. Cette nouvelle mouture sera ensuite soumise aux acteurs économiques et sociaux, à l'administration, etc. Des rapports finaux sont attendus pour la fin décembre.

En matière d'enseignement, Rudy Demotte a qualifié d'"extrapolations" les fuites dans la presse évoquant un objectif d'unicité des réseaux, qui avait irrité le cdH. Il s'est contenté de rappeler que le gouvernement chercherait de la cohérence et de l'efficacité, notamment en développant les bassins de vie et autres communautés de territoires, "transcendant" les réseaux.

Lundi, M. Demotte rencontrera le Premier ministre Elio Di Rupo au sujet de cette dynamique 2022 à moyen et long terme.

A plus court terme, les moyens financiers à disposition du Plan Marshall 2.Vert pour 2013 sont renforcés de plus de 30 pc (377 millions d'euros, si l'on y inclut l'Ecopack, a précisé le ministre du Budget André Antoine). Certaines mesures qui "sous-performent" seront revues à la baisse, telles que la garantie Geligar pour les grandes entreprises ou les labels entreprises et bâtiments durables.

L'Ecopack en revanche sera renforcé, vu ses bons résultats: 14.000 appels et9.000 dossiers en traitement depuis le 1er mai, soit près du double de l'objectif de 5.000 dossiers fixés pour cette année, a relevé le vice-ministre-président Jean-Marc Nollet (Ecolo). Le plan Cigogne III (accueil de la petite enfance) est confirmé pour début janvier, avec 16.000 nouvelles places prévues à Bruxelles et en Wallonie d'ici 2022.

Renforcement aussi pour les soutiens aux "spin-off" ou aux PME et grandes entreprises (Sofinex), qui seront réalimentés vu leur succès (93 spin-offs déjà soutenues cette année pour un objectif annuel de 100, et 42 contrats Sofinex sur la législature pour un objectif initial de 30).

Dans le cadre du Plan Langues, les bourses rhéto et BRIC sont sous-consommées, alors que les chèques langues enregistrent de bons résultats. Il y aura là aussi des ajustements d'ici la fin du mois.

"Au vu de ce renflouement du Plan Marshall, il n'y aura plus grand chose pour d'autres politiques nouvelles en 2013, à moins d'abandonner certaines mesures", a prévenu André Antoine, rappelant les nécessaires assainissement et retour à l'équilibre budgétaire pour 2015. Le conclave budgétaire (ajustement 2012 et initial 2013) se tiendra avant le congé de Toussaint.

Levif.be avec Belga

Nos partenaires