Un C-130 belge s'envole pour une mission d'un an au Mali

30/04/18 à 18:18 - Mise à jour à 18:17

Source: Belga

Un avion de transport C-130 Hercules de l'armée belge a quitté lundi sa base de Melsbroek à destination de Bamako pour une mission de réapprovisionnement - et non pour pour participer à la mission de l'ONU -, a-t-on indiqué de source militaire.

Un C-130 belge s'envole pour une mission d'un an au Mali

C-130 © Belga

Le véritable départ d'un C-130 pour participer à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) est fixé au 8 mai, pour être opérationnel depuis l'aéroport de Bamako, la capitale malienne, à la mi-mai, a précisé une porte-parole militaire à l'agence Belga.

Ce C-130 sera mis en oeuvre par un détachement d'environ 65 personnes, dont une équipe de protection qui accompagnera l'avion et son équipage lors de chaque vol. Le conseil des ministres avait donné le 20 avril son accord à l'envoi d'un C-130 au Mali pour une mission d'un an à partir de la mi-mai. La Belgique, candidate à un siège de membre non permanent du Conseil de sécurité de l'ONU pour la période 2019-2020 - avec une élection attendue début juin -, a décidé de renforcer cette année sa contribution à la Minusma, dont la composante militaire est dirigée depuis plus d'un an et jusqu'au 2 octobre par le général-major belge Jean-Paul Deconinck.

Cette augmentation s'est déjà traduite par l'envoi de deux hélicoptères de transport NH90 Caïman et d'une cinquantaine de personnes à Gao (nord-est) pour s'intégrer au sein d'un détachement allemand à l'occasion de leur premier engagement opérationnel depuis leur achat en 2007. Ces appareils sont opérationnels depuis le 1er mars, pour une durée de quatre mois, jusque fin juin, et leurs successeurs devraient être canadiens.

Créée en 2013, la Minusma est la quatrième plus importante force de maintien de la paix onusienne dans le monde et la plus dangereuse car plus d'une centaine de ses membres ont été tués dans des attaques et 68 autres sont décédés par des causes non liées à des actes violents. En mars, la Minusma rassemblait 11.795 Casques bleus, soit 88,8% de l'effectif autorisé. L'effectif autorisé de la Mission est fixé à 13.289 membres, dont 40 observateurs militaires, 421 officiers d'état-major et 12.828 Casques bleus.

Nos partenaires