Un an de prison requis contre Anne-Marie Lizin

11/10/13 à 10:44 - Mise à jour à 10:44

Source: Le Vif

Un an de prison et 500 euros d'amende ont été requis par le parquet de Huy à l'encontre d'Anne-Marie Lizin et du secrétaire communal dans le dossier des tracts électoraux. Le parquet a par contre requis la suspension du prononcé de la condamnation à l'encontre des agents communaux poursuivis pour avoir distribué des tracts électoraux durant leurs heures de travail.

Un an de prison requis contre Anne-Marie Lizin

© Image Globe

Dans son réquisitoire, le parquet a tenté de démontrer que l'ancienne bourgmestre de Huy s'est rendue coupable de faux et de détournements et que le secrétaire communal lui a apporté une aide indispensable. Le parquet s'est opposé à tout sursis en ce qui concerne les peines de prison.

"En ce qui concerne les employés, ils auraient dû, même s'ils se sentaient obligés, le faire hors de leurs heures de travail", a déclaré le substitut du procureur du Roi en charge du dossier, qui a considéré que la distribution de tracts sur des marchés par les onze employés poursuivis constitue un détournement d'argent public. Il a requis la suspension du prononcé de la condamnation. Ceci implique que les faits sont considérés comme établis mais qu'aucune peine n'est prononcée.

"Pour le secrétaire communal, il a donné une aide indispensable à la bourgmestre alors qu'il aurait dû être le garant de la neutralité politique dans le fonctionnement de la ville", a encore détaillé le substitut en charge du dossier.

Outre les peines de prison et d'amende, le parquet a également requis une peine de cinq ans d'inéligibilité à l'encontre de l'ancienne bourgmestre de Huy. "Elle se trouvait dans une situation de confusion entre la chose publique et sa personne. Il y a une nécessité de sanctionner fortement ce genre de comportement", a encore considéré le substitut.

L'avocat de la ville de Huy s'est quant à lui constitué partie civile à concurrence d'un euro à titre provisionnel à l'encontre de la seule Anne-Marie Lizin.

En savoir plus sur:

Nos partenaires