Un accueil plus transparent pour les handicapés français

29/01/14 à 07:56 - Mise à jour à 07:56

Source: Le Vif

Alors que la Wallonie accueille plus de 6.000 Français en situation de handicap, et qu'elle est sous le feu des critiques de certains médias français évoquant des "usines à Français", un accord-cadre a été signé entre la France et la Wallonie pour l'organisation d'inspections communes, peut-on lire mercredi dans La Libre Belgique.

Un accueil plus transparent pour les handicapés français

© Thinkstock

L'accord doit permettre la prise en charge financière par l'Etat français des inspections des institutions. Celles-ci seront désormais effectuées par des inspecteurs wallons et des inspecteurs français. Elles couvriront les modalités d'accueil et d'hé­bergement, les modalités de prise en charge socio-­éducative, la prise en charge par un régime de sécurité sociale, la promotion de la bientraitance, mais également la transmission des données vers la France.

L'accord "doit aussi permettre la mise en place d'un contrat type pour ce qui concerne les conditions et le prix de la prise en charge", précise le député socialiste français Philip Cordery. La ministre wallonne en charge de l'action sociale, Eliane Tillieux, espère que cet accord permettra de clarifier la situation et de mettre fin aux contrevérités qui circulent dans ce dossier, notamment sur de possibles maltraitances. "Sur les 137 institutions wallonnes qui accueillent des Français, seuls cinq dossiers problémati­ques sont recensés à l'heure où je vous parle. C'est marginal", insiste-t-elle.

Nos partenaires