Tusk et Juncker reprennent les négociations avec le Premier ministre turc

18/03/16 à 09:44 - Mise à jour à 09:44

Source: Belga

(Belga) Le président du Conseil européen Donald Tusk et celui de la Commission Jean-Claude Juncker ont repris les négociations vendredi matin avec le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu pour sceller un accord censé enrayer l'afflux de migrants vers l'Europe.

Tusk et Juncker reprennent les négociations avec le Premier ministre turc

Tusk et Juncker reprennent les négociations avec le Premier ministre turc © BELGA

Les 28 chefs d'État et de gouvernement européens se sont mis d'accord jeudi soir sur un projet de texte destiné à servir de base à ces consultations, auxquelles participe également le président du Conseil de l'Union européenne, Mark Rutte. Ce compromis finalisé dans la nuit par les États membres n'est pas un texte formel, mais "une position commune" avec des "lignes rouges" à ne pas franchir, a détaillé une source européenne. Les attaques répétées en Turquie contre la liberté de la presse, l'insécurité juridique qui règne autour du texte ou le monitoring de la mise en ?uvre de l'accord devraient être abordés lors du petit-déjeuner de travail avec le Premier ministre turc. "J'espère que nous atteindrons notre objectif pour venir en aide à tous les réfugiés, mais aussi pour approfondir les relations entre l'UE et la Turquie", a déclaré M. Davutoglu à son arrivée. Aux termes du pré-accord, les Européens s'engageraient notamment, pour chaque Syrien renvoyé, à "réinstaller" dans l'UE un autre Syrien depuis la Turquie. Ce dispositif serait dans un premier temps plafonné à 72.000 places offertes en Europe. Le volet "libéralisation des visas", une des contreparties demandées par la Turquie pour accepter de reprendre toutes les personnes qui arriveraient en Grèce de manière irrégulière, devrait aussi être mis sur la table vendredi matin. Plusieurs dirigeants européens, dont le Premier ministre belge Charles Michel, ont en effet fait part jeudi de leur préoccupation à ce sujet. Les 28 chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE devraient se retrouver vers 13h00 pour faire le point sur l'état d'avancement des discussions. (Belga)

Nos partenaires