Turquie: suspension d'un projet minier qui a suscité des heurts

24/02/16 à 15:22 - Mise à jour à 15:22

Source: Belga

(Belga) Le gouvernement turc a décidé de suspendre un projet minier controversé dans le nord-est de la Turquie, qui a provoqué des heurts avec des manifestants hostiles au chantier jugé nocif pour l'environnement, a indiqué l'agence de presse officielle Anatolie.

Turquie: suspension d'un projet minier qui a suscité des heurts

Turquie: suspension d'un projet minier qui a suscité des heurts © BELGA

Cette décision a été prise au terme d'une réunion à Ankara entre le Premier ministre Ahmet Davutoglu et les représentants d'un collectif écologiste qui s'opposait depuis une dizaine de jours au projet, situé à Artvin, à la frontière avec la Géorgie, a indiqué l'agence. Le projet a été suspendu jusqu'à ce que la justice tranche définitivement sur le dossier, selon Anatolie. Depuis plus de dix jours, des milliers d'habitants d'Artvin et des alentours se sont mobilisés contre ce projet minier, sur un site naturel, qui prévoit l'abattage d'une forêt. Il est conduit par le groupe Cengiz Holding, dirigé par un proche du président islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan. Les forces de l'ordre sont intervenues à plusieurs reprises, parfois violemment, pour déloger les manifestants qui bloquent l'accès au site, sur la colline de Cerattepe. Samedi, M. Davutoglu avait assuré que le projet était sans danger pour l'environnement et mis en garde contre "toute provocation" qu'il a promis de réprimer. Les associations écologistes jugent le démarrage de ce projet "illégal". La justice avait initialement suspendu en 2014 les permis d'exploitation de cette mine, avant qu'un rapport sur l'impact environnemental n'en autorise finalement le démarrage. En mai 2013, la mobilisation d'écologistes opposés à la destruction d'un petit espace vert d'Istanbul, le parc Gezi, s'était muée en une vague de protestation inédite contre le pouvoir de M. Erdogan, alors Premier ministre. Pendant trois semaines, cette fronde avait fait vaciller le gouvernement, avant d'être brutalement réprimée. (Belga)

Nos partenaires