Turquie: la police empêche la tenue d'un congrès d'opposants de droite

15/05/16 à 13:40 - Mise à jour à 13:40

Source: Belga

(Belga) La police turque a empêché dimanche des dissidents d'un parti de l'opposition de droite de se réunir pour destituer son chef historique, Devlet Bahceli, à la suite du sérieux revers de la formation lors des dernières élections.

Les membres dissidents du Parti de l'action nationaliste (MHP) avaient prévu de se réunir dans un hôtel d'Ankara, mais ils se sont heurtés à leur arrivée à des barricades de la police, déployée avec des canons à eau dans le secteur, selon un photographe de l'AFP sur place. Les quatre principaux dissidents, dont l'ancien ministre de l'Intérieur Meral Aksener, étaient arrivés dans une même voiture pour montrer leur unité, escortés de centaines de voitures de leurs partisans. Les dissidents avaient lancé une campagne pour déloger M. Bahceli, 68 ans, à la suite de la défaite du parti lors des élections législatives de novembre au cours desquelles il avait perdu la moitié de son électorat, obtenant 40 sièges dans le parlement de 550 membres contre 80 lors des élections précédentes cinq mois plus tôt. M. Bahceli, à la tête du MHP depuis 19 ans, avait déclaré en janvier que le prochain congrès du parti se tiendrait en 2018, laissant entendre qu'il resterait à sa tête jusque là. Mais plus de 500 membres de ce parti ont signé une pétition réclamant la tenue d'un congrès extraordinaire pour changer de direction. (Belga)

Nos partenaires