Turquie: Erdogan porte plainte contre le chef du principal parti d'opposition

24/11/17 à 16:50 - Mise à jour à 16:51

Source: Belga

(Belga) Le président turc Recep Tayyip Erdogan a porté plainte contre le chef du principal parti d'opposition, Kemal Kiliçdaroglu, pour des propos qu'il a tenus à son encontre ainsi que de sa famille, a rapporté vendredi l'agence étatique de presse Anadolu.

L'avocat de M. Erdogan, Ahmet Özel, a déposé sa plainte auprès d'un tribunal d'Istanbul, réclamant 1,5 million de livres turques (environ 380.000 dollars) de dédommagements pour le préjudice moral qui a été causé au chef de l'Etat et à sa famille, selon Anadolu. La plainte est motivée par des propos tenus par le chef du Parti républicain du peuple (CHP) pendant la réunion hebdomadaire de son groupe au Parlement, mardi. M. Kiliçdaroglu avait alors interpellé M. Erdogan, lui demandant s'il était au courant des "millions de dollars" placés selon lui dans des paradis fiscaux par des membres de sa famille. L'avocat de M. Erdogan a estimé qu'il s'agissait de "diffamation", qualifiant ces propos d'"insultants" et de "méprisants". Le parquet d'Ankara avait ouvert une enquête fin octobre à l'encontre du porte-parole du CHP, Bülent Tezcan, pour avoir qualifié le chef de l'Etat de "dictateur fasciste". En janvier 2016, M. Kiliçdaroglu avait été poursuivi pour les mêmes raisons après avoir traité M. Erdogan de "dictateur de pacotille". Des milliers de Turcs ont été poursuivis, ces dernières années, pour des insultes présumées ayant visé le président Erdogan, mais la plupart des plaintes ont été classées sans suite. En Turquie, insulter le chef de l'Etat constitue un crime passible d'un à quatre ans de prison. L'opposition dénonce une dérive autoritaire de M. Erdogan depuis la tentative de coup d'Etat de juillet 2016, suivie de vastes purges qui ont visé, au-delà des putschistes présumés, les milieux d'opposition et les médias. (Belga)

Nos partenaires