Turquie: deux roquettes tirées de Syrie s'abattent près d'un aéroport

28/05/16 à 13:48 - Mise à jour à 13:48

Source: Belga

(Belga) Deux roquettes tirées depuis la Syrie se sont abattues samedi près de l'aéroport international de Gaziantep, grande ville du sud de la Turquie, à quelque 40 km de la frontière, sans faire de victimes, a rapporté l'agence de presse Dogan.

Turquie: deux roquettes tirées de Syrie s'abattent près d'un aéroport

Turquie: deux roquettes tirées de Syrie s'abattent près d'un aéroport © BELGA

L'un des projectiles s'est écrasé dans le jardin d'un ensemble d'habitations pour les employés de l'aéroport Oguzeli de Gaziantep et l'autre dans un terrain vide, sans faire de blessés, selon Dogan. Des responsables militaires et le gouverneur de la province de Gaziantep se sont rendus sur place, a rapporté l'agence, ajoutant que les faits s'étaient produits vers 10H50 locales (07H50 GMT), sans autre détail. De nombreux tirs de roquettes, attribués par les autorités turques au groupe Etat islamique (EI), ont frappé cette année la ville frontalière de Kilis. Mais les projectiles pénètrent rarement autant en profondeur dans le territoire turc: l'aéroport de Gaziantep est situé à une quarantaine de kilomètres de la frontière syrienne. Il était impossible de savoir dans l'immédiat s'il s'agit de roquettes "perdues" tirées lors de combats se déroulant dans le nord de la Syrie ou d'une salve visant délibérément l'aéroport. Le mois dernier, plusieurs dirigeants européens, dont la chancelière allemande Angela Merkel et le président du Conseil européen Donald Tusk, s'étaient rendus à Gaziantep. Kilis, au sud-ouest de Gaziantep, a été visée depuis le début de l'année par des dizaines de roquettes qui ont fait au moins 21 morts et environ 70 blessés. Cinq personnes ont encore été blessées vendredi. Après chaque salve, l'artillerie turque répond en bombardant les positions de l'EI dans le nord de la Syrie, selon l'état-major. Membre de l'Otan et de la coalition antijihadiste menée par les Etats-Unis, la Turquie semble avoir renforcé ses bombardements dans le nord de la Syrie après une série d'attentats sur son sol. (Belga)

Nos partenaires