Turbines: Moscou juge les sanctions de l'UE "hostiles et infondées"

04/08/17 à 20:13 - Mise à jour à 20:15

Source: Belga

(Belga) Les nouvelles sanctions de l'Union européenne (UE) contre des responsables et entreprises russes, que Bruxelles accuse d'avoir détourné des turbines de gaz de l'allemand Siemens vers la Crimée, sont "hostiles et infondées", a estimé vendredi le ministère russe des Affaires étrangères.

"La décision de Bruxelles d'inclure dans la liste des sanctions de l'UE plusieurs responsables politiques et entreprises russes, en guise de mesure de rétorsion à la soi-disant "illégitime" livraison à la Crimée de turbines de gaz du groupe Siemens est profondément regrettable", a poursuivi le ministère dans un communiqué. "Nous considérons cette mesure, prise à l'initiative de Berlin, comme hostile et infondée", a-t-il ajouté, se disant "déçu par la politisation absurde d'une question qui est en réalité un contentieux commercial". "Nous rejetons avec fermeté les tentatives de s'en servir comme d'un exemple de la mauvaise foi des compagnies russes", a ajouté le ministère, estimant que ces nouvelles sanctions sont "contraires à la fois au droit international et au principal général des relations internationales." (Belga)

Nos partenaires