Olivier Rogeau
Olivier Rogeau
Journaliste au Vif/L'Express
Opinion

11/06/12 à 11:21 - Mise à jour à 11:21

Tunnels fermés : c'est le moment d'oublier la voiture à Bruxelles

Trois tunnels routiers fermés jusqu'au 15 septembre, des fréquences de la Stib réduites du 13 juillet au 13 août... Face aux bouchons, choisissez le train, le vélo ou le covoiturage !

Tunnels fermés : c'est le moment d'oublier la voiture à Bruxelles

© Image Globe

Cette fois, le piège s'est refermé. Vous ne pouvez plus emprunter les tunnels Loi et Cinquantenaire vers le centre-ville de Bruxelles. Et la circulation est réduite à une seule bande dans le tunnel Tervuren. Ce lundi matin, les bouchons se sont formés plus tôt que d'habitude au tunnel Reyers et à Delta et plusieurs axes, dont l'avenue de Cortenberg, ont été rapidement saturés. En cause : le grand chantier prévu à la sortie du tunnel routier Loi. Les structures en béton doivent être rehaussées pour permettre le passage de la liaison ferroviaire Schuman-Josaphat. Objectif : améliorer la mobilité du quartier européen. La station Schuman va devenir une plate-forme multimodale (train, métro, RER).

Personne ne conteste l'utilité de ces travaux, pilotés par Beliris. Mais leur impact sur la fluidité du trafic n'est pas négligeable. Pendant trois mois (jusqu'à la mi-septembre), les routes d'accès à la capitale risquent la congestion. Etterbeek, Woluwe-Saint-Pierre, Auderghem et Schaerbeek sont les communes les plus touchées par la fermeture des tunnels. Des secteurs comme La Plaine, le carrefour de La Chasse, le secteur Diamant et le quartier européen, déjà saturés en temps normal en raison du trafic de transit, sont menacés d'asphyxie. L'axe Montgomery-Mérode-Schuman est à éviter, prévient Bruxelles-Mobilité, qui craint surtout la première semaine des travaux - le temps que les usagers s'habituent aux déviations et trouvent des solutions alternatives - et la rentrée de septembre.

Les pouvoir locaux blâment l'administration régionale et Beliris, accusés de ne pas avoir tenu leur promesse de gérer le dossier de façon exemplaire. Le plan de déviation imaginé par un bureau d'études de Willebroek est, estiment-ils, incomplet et truffé d'erreurs (lire Le Vif/L'Express du 25 mai 2012). Bruxelles-Mobilité fera sous peu un point sur la situation avec la police. Sans doute faudra-t-il apporter quelques correctifs (infos sur les déviations prévues : www.tunnels2012.be).

Opter pour une mobilité alternative dans la capitale, de préférence en utilisant des transports en commun circulant en site propre ou en souterrain, est l'une des solutions proposées. Hélas, la Stib n'a pas tout à fait renoncé à son horaire réduit d'été, à cause des congés des conducteurs. Il n'y aura donc pas d'augmentation des fréquences sur la ligne 1 du métro, mais une diminution, certes limitée à la période mi-juillet-mi-août. C'est peut-être l'occasion ou jamais de recourir plus massivement au train, au covoiturage et surtout à la marche et au vélo. Les associations cyclistes réclament l'aménagement temporaire d'une bande cycliste supplémentaire en contre-sens sur la rue de La Loi, axe très fréquenté par les deux roues...

Dommage que la Région bruxelloise n'ait pas profité de ce gros chantier au tunnel Loi pour lancer une grande opération de promotion de la mobilité douce. Elle sait pourtant que la congestion routière menace de plus en plus la ville, tandis que se font attendre le RER (pas opérationnel avant 2020), le péage urbain, la taxation intelligente et le projet de porter à 20% la part du vélo dans les déplacements.

Nos partenaires