Tunnels bruxellois - Le CD&V opte pour l'instauration accélérée du péage au kilomètre intelligent

27/01/16 à 19:50 - Mise à jour à 19:50

Source: Belga

(Belga) Pour financer la rénovation des tunnels de la capitale, le CD&V de Bruxelles se prononce en faveur d'une instauration accélérée du péage au kilomètre intelligent pour les voitures. Les trois Régions doivent par conséquent se mettre d'urgence autour de la table, indique le parti démocrate chrétien flamand, dans un communiqué diffusé mercredi. Le CD&V est par contre opposé tant à l'instauration d'un péage pour les tunnels qu'à leur fermeture.

Tunnels bruxellois - Le CD&V opte pour l'instauration accélérée du péage au kilomètre intelligent

Tunnels bruxellois - Le CD&V opte pour l'instauration accélérée du péage au kilomètre intelligent © BELGA

Selon ce parti, les entreprises sont également davantage favorables au péage au kilomètre intelligent. Par contre, un péage par passage dans les tunnels de ceux qui les utilisent comporte trop d'inconvénients à commencer par l'encombrement des quartiers les plus proches. Le CD&V plaide aussi pour des investissements favorisant une mobilité plus fluide à Bruxelles: accentuation du recours aux véhicules partagés; instauration d'un budget mobilité en lieu et place du régime des voitures de société, une idée défendue par ailleurs par Groen; flexibilité des horaires de travail; télétravail; création de parkings de dissuasion, y compris dans les autres Régions, plus de pistes cyclables, développement du réseau de métro; instauration plus rapide du RER; etc. Au parlement flamand, le député Open Vld Marino Keulen s'est prononcé contre l'instauration d'un péage qui serait destiné à financer les investissements dans les tunnels bruxellois. Pour lui Bruxelles peut et pourra le faire sans passer par ce procédé. De son côté, le ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts (N-VA) a souligné que le péage n'avait été évoqué en comité de concertation, qu'à titre d'exercice de réflexion. Pour lui, instaurer un péage destiné au maintien en état d'une infrastructure existante reviendrait tout bonnement à augmenter les impôts. (Belga)

Nos partenaires